Santé

Le stress : quelles solutions pour le soulager ?

soulager le stress

Nul n’est sans savoir à quel point le stress peut mettre mal à l’aise, créer un inconfort et impacter le déroulement d’une journée. Dans certains cas, il peut même engendrer des ennuis d’ordre sanitaire.

Si vous êtes souvent victime du stress et de ses nombreux inconvénients, sachez qu’il existe des remèdes simples et efficaces pour y pallier. On vous en dit plus.

Recourir à l’ostéopathie

Par des méthodes naturelles et efficaces, l’ostéopathie permet de lutter contre le stress en contrôlant la fonction neurovégétative qui est responsable des signes du stress. En général, trois types de traitement permettent de soigner les symptômes du stress. Selon les troubles que présente le patient, un bon ostéopathe pourra définir le traitement qui convient.

L’ostéopathie du crâne est un ensemble de techniques qui sont directement appliquées sur l’ensemble du système neurovégétatif. Un accent particulier est alors mis sur le système parasympathique qui a pour rôle de commander au cerveau la tranquillité et la détente.

Dans le cas où le stress engendre des troubles de digestion, c’est l’ostéopathie viscérale qui est recommandée pour soulager le patient. La dernière forme d’ostéopathie (structurelle) s’applique en cas de tensions ou de douleurs au niveau des muscles et articulations.

Utiliser des huiles essentielles

Appliquées lors des massages, certaines huiles essentielles provoquent une détente rapide. C’est le cas par exemple de la marjolaine à coquille qui a fait ses preuves. L’odeur de cette huile n’étant pas toujours appréciée de tous, il est possible de la mélanger à une autre huile essentielle : lavande, bigaradier, ou toute autre préférence.

Pour l’utiliser, il faut mélanger environ cinq gouttes de la marjolaine à coquille à une cuillère à café de l’huile additionnelle que vous aurez choisie. Passez ensuite au massage (deux minutes environ) du plexus par des mouvements circulaires doux. Notez qu’il est recommandé de faire le massage dans le sens contraire des aiguilles d’une horloge.

Travailler sa respiration

En pleine conduite, assis au bureau, ou n’importe où, cette technique permet de vite retrouver son calme quand le stress tend à vous submerger. En effet, une respiration contrôlée et très profonde détend beaucoup plus vite que la respiration spontanée, essentiellement liée aux besoins physiologiques.

De façon pratique, il faut assurer une respiration par l’abdomen, et pas seulement au niveau du thorax. L’inspiration se fait par les narines, de façon à donner du volume au ventre, puis à faire remonter l’air jusqu’à la hauteur des épaules.

En vue de vider le volume d’air inspiré, il faut rejeter le gaz en douceur à travers la bouche. Comme dans le cas d’une respiration naturelle, cet exercice ne doit pas vous créer un inconfort. Répétez-le au minimum trois fois, en veillant à ne pas en faire trop, au risque de vous essouffler.

Dans le cas où vous érpouveriez des gènes respiratoires, il pourrait être intéressant de travailler votre diaphragme avec quelques séances d’ostéopathie viscérale.

S’essayer aux activités artistiques

Si dans les librairies, vous avez remarqué un enthousiasme pour les calepins de coloriage destinés aux personnes âgées, c’est bien dans l’optique de les aider à déstresser. Aussi simple et banal que puisse paraître cet exercice, il est très bénéfique pour s’évader et décompresser.

Plusieurs études ont d’ailleurs démontré à quel point les activités liées aux arts sont idéales pour se détendre et évacuer le stress. Il s’agit par exemple de la musique, de la danse, du dessin, etc. Tant que vous y prenez du plaisir, le reste viendra naturellement.

Comments (1)

  1. […] La quantité importante de vitamine D contenue dans l’huile de poisson en fait un très bon remède contre le rachitisme. Utile pour l’absorption du calcium, cette vitamine sert également à assimiler le phosphore, en particulier au niveau de l’intestin grêle et des os. On lui attribue aussi des vertus scientifiquement prouvées pour la prévention des spasmes musculaires et des crampes. Par ailleurs, elle a des impacts positifs sur la minéralisation des os et des dents, et à ce chapitre, il convient de rappeler que la carence, tout comme l’excès, peut avoir des conséquences négatives sur la santé. […]

Comment here

placeholder="Your Comment">