Entreprises

Protéger les travailleurs isolés : points essentiels à considérer

La protection du travailleur isolé est non seulement une obligation légale pour l’employeur, mais aussi une responsabilité morale. Ainsi, l’entreprise doit nécessairement fournir à ses collaborateurs un système de protection des travailleurs isolés. Mais elle doit également veiller à ce que ce système soit compris par ses utilisateurs et que ces derniers peuvent y accéder facilement et de manière efficace. Pour ce faire, les points essentiels suivants doivent être pris en compte afin que les travailleurs isolés puissent être protégés efficacement.

Identifier tous les travailleurs isolés dans l’entreprise

Il peut être évident de reconnaître d’emblée qui sont les travailleurs isolés de votre entreprise : routier, grutier, foreur, etc.. Mais certains peuvent être plus indistincts. Par exemple qu’en est-il de l’employé de bureau qui reste tard pour terminer un projet et qui est seul dans le bâtiment ? Que dire de l’ingénieur qui travaille avec des clients, mais qui est isolé de ses collègues? Est-ce qu’il y a une personne dans l’équipe qui travaille de manière occasionnelle à domicile?

Ce sont tous des travailleurs isolés. Et c’est une obligation légale et morale de leur fournir une protection adéquate grâce à un système et un dispositif pour travailleur isolé. La première étape à prendre consiste donc à identifier sans exception tous les travailleurs isolés dans la société.

Évaluer continuellement les risques

Une évaluation des risques et cruciale. Cette évaluation doit être considérée comme un document de travail, les menaces et les dangers qui n’ont pas été prévus peuvent apparaître et doivent y être ajoutés immédiatement. Les entreprises qui emploient des travailleurs isolés sont tenues par la loi d’examiner tous les risques associés aux tâches de leurs salariés et de mettre en place des plans pour parer à ces risques.

Chaque poste comporte des risques spécifiques et des possibilités d’améliorer la sécurité. Cela peut sembler fastidieux, mais il est essentiel de rédiger une procédure pour chaque groupe de travailleurs. La procédure doit inclure un résumé de l’évaluation des risques ainsi qu’un protocole d’alerte et de marche à suivre.

Des dispositifs adaptés

La situation de chaque travailleur isolé est liée à des risques qui lui sont particuliers. Mais elle offre également des possibilités permettant d’améliorer la sécurité. Chacun pourrait avoir besoin d’un dispositif pour travailleur isolé différent, selon les conditions dans lesquelles les tâches sont effectuées. En voici quelques exemples :

  • Le personnel qui est en contact direct avec la clientèle aura sans doute besoin d’un appareil portable ou d’un produit discret à une fonction SOS facilement accessible.
  • Les travailleurs qui sont assignés dans des zones reculées dans lesquelles le signal mobile est faible auront besoin d’appareils qui fonctionnent par satellite.
  • Le travail à proximité de matériaux combustibles ou dans des zones industrielles nécessite un équipement très sécurisé et des appareils durables conçus spécialement pour éviter le risque d’étincelle.
  • Les employés qui utilisent des smartphones ou des téléphones mobiles standard peuvent ne pas vouloir transporter un appareil supplémentaire. Dans ce cas, ils ont besoin d’un système accessible via une application ou d’une programmation de numéro abrégé. De même, les employés de bureau ou à domicile qui se servent de PC ou d’ordinateurs portables doivent pouvoir utiliser un système accessible depuis ces ordinateurs.

Mise en œuvre du système de protection et formation

Cette étape consiste à s’assurer que le système de protection choisi est utilisé par l’équipe dans le cadre de ses activités quotidiennes. Il est à remarquer que, de point de vue historique, le secteur des travailleurs isolés n’a pas toujours réussi à faire en sorte que les utilisateurs finaux exploitent réellement la technologie à disposition lorsqu’elle est déployée.

Le problème est souvent dû au fait que les utilisateurs finaux ne sont pas à l’aise avec la technologie au début de la mise en œuvre. Cela signifie qu’ils hésitent à utiliser les systèmes et ne sont pas sûrs de ce qui pourrait se passer. Il est donc important de trouver un système intuitif et de veiller à bien former les utilisateurs finaux.

Comment here

placeholder="Your Comment">